"Making Mutants work for you"

Le 24 octobre dernier, une centaine de personnes étaient réunies par Henix pour parler de "mutation testing". Cette tendance repose sur le postulat que, pour détecter les failles de tests unitaires, il faut introduire délibérément des bugs (appelés "mutations" dans ce cas précis) dans le code source et vérifier que les tests associés échouent en conséquence. L'objectif est donc clair : déceler les limites d'un test... pour mieux l'améliorer !

Ce mouvement est né dans les années 70 mais reste encore relativement méconnu. L'équipe Squash, présente ce jour-là, a pu assister à cette conférence, donnée par Henry Coles, Directeur du Développement de la société NCR Edinburgh. Maître de conférence, il a développé de nombreux outils open source dont la librairie pitest centralisant des mutations à introduire dans du code.

L'événement a donc réuni des spécialistes autour de cette thématique et a été complété par une présentation des nouveaux types de tests (dont les tests mutants) développés dans le cadre de projets en Java.

Voir les slides de la présentation